Pourquoi faire de l'hypnothérapie ?

Pourquoi faire de l'hypnothérapie ?

Depuis quelques années l'hypnothérapie attire de plus en plus d'adeptes, cependant elle apparaît encore très mystérieuse aux yeux de beaucoup....

Qui sont les personnes qui viennent consulter ?

Les patients viennent rarement directement à l'hypnose.

Il existe différents cas tels que :

  • Certains consultent parce qu'ils sont en thérapie, en analyse, ou qu'ils l'ont terminée ;
  • D'autres parce qu'ils sont en multi-consultation (suivis par plusieurs intervenants médicaux pour une raison précise) ;
  • Et puis il y a ceux qui consultent pour un traitement ponctuel, comme par exemple l'arrêt du tabac.

Généralement tous arrivent avec une demande précise : un changement de comportement, un travail sur les émotions ou un problème corporel ou psychosomatique (eczéma, spasmophilie...). 

La première des étapes dans une séance d'hypnose consiste justement à discuter de cette demande, sur ce que souhaite obtenir le patient et pourquoi.

L'hypnothérapie se focalise uniquement sur ces indications. En effet, si une personne s'interroge par exemple, sur de possibles attouchements qu'elle aurait subis, elle se place là dans la suggestion.

Et pour le coup, cela n'a rien de thérapeutique. Le risque ici de l'hypnose est que le patient se crée une fausse mémoire. D'ailleurs le travail du thérapeute n'est pas de lui suggérer des images, de lui instiller des idées, voire de lui imposer sa vision du monde. 

Quel est alors le but de l'hypnothérapie ?

Le rôle de l'hypnothérapeute n'est pas de suggérer au patient une idée, mais de lui permette de se remettre dans les conditions qui ont créé le malaise initial, de l'amener à une forme de régression. L'objectif est de renouer avec cette situation afin que le patient puisse exprimer tous les sentiments cachés à l'intérieur de lui même.

Les modes hypnotiques, aident le patient à se frayer un chemin vers l'état du moment, afin qu'elle puisse instaurer un dialogue intérieur.

Il faut associer l'hypnothérapie à une thérapie brève : l'hypnothérapeute n'est pas dans le “pourquoi” mais plutôt dans le “comment”.

L'hypnose est utilisée pour se réconcilier avec son histoire, pour réassocier également son esprit et son corps, qui conserve bien souvent l'empreinte traumatique. 

Se souvient-on de ce que l'on dit, quand on est dans un état de conscience modifiée ?

Bien entendu !

Grâce à l'hypnose il est possible de faire abstraction de la réalité environnante, tout en ne perdant pas le contrôle. Le patient n'est pas absent mais au contraire dans un état d'hyper-concentration.

Les patients qui consultent sont finalement dans une sorte d'auto-hypnose. La problématique qui les fait souffrir, qui les empêche de vivre, s'est figée dans leur cerveau et les amène à toujours reproduire les mêmes comportements, les mêmes processus de pensée. 

Par la pratique hypnotique, il est possible de mettre cette empreinte au rang de souvenir dans la mémoire, afin qu'elle n'intervienne de manière intrusive dans le présent, ni le futur, pour diriger la vie du patient.

On amène donc ce patient à dialoguer avec lui-même, tout ce travail est verbalisé pendant la séance. 

Il s'agit donc bien du patient qui fait le travail, aidé et accompagné par son thérapeute. La réussite de sa thérapie est dûe à la profonde envie de changer qu'il avait, même s'il n'était pas totalement convaincu, au départ, de la pertinence de l'hypnothérapie.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *