Ostéopathie & orthodontie

Ostéopathie & orthodontie

Le traitement ostéopathique permet de préparer et d’accompagner le traitement de l’orthodontiste afin d’augmenter son efficacité et de diminuer les contraintes pour le rendre plus stable et confortable.

Comme nous l’avons expliqué au cours des différentes publications sur ce site, l’ostéopathie a pour fondement de redonner de la mobilité aux structures du corps qui sont en dysfonction, c’est à dire en restriction de mobilité.

Ainsi lorsqu’un enfant ou un adulte a besoin de soins orthodontiques c’est parce que se produisent sur la mâchoire, des contraintes provocants des troubles de la dentition.

L’aspect esthétique est souvent le premier motif de consultation, il est important d’avoir un beau sourire mais ce n’est pas tout.

L’ostéopathie en complément de l’orthodontie

La correction des troubles de l’occlusion des déséquilibres dentaires permet aux dents de travailler sainement afin de prévenir un vieillissement prématuré de la dentition ainsi que des douleurs au niveau des Articulations Temporaux-Mandibulaire ou bien des maux de tête.

Ces contraintes peuvent avoir plusieurs origines :

  • Une origine interne liée à la morphologie et à la croissance du massif fascial, il s’agit de notre « programmation génétique ».

  • Des causes extérieures qui peuvent perturber l’équilibre dentaire à tous âges : 
    • Le Bruxisme
    • La succion des doigts, (enfants qui sucent leur pouce)
    • Les S.A.D.A.M. (Syndrome algo-dysfonctionnel de l’appareil manducateur)

Dans ce cas lorsqu’il peut être nécessaire de poser un appareil dentaire, l’ostéopathie vient alors en complément des soins d’orthodontie.

L’appareillage dentaire est une source importante de contraintes sur le squelette du crâne.

Lorsque l’appareil est resserré et qu’il tire sur les dents pour les redresser, différents symptômes peuvent subvenir en dehors des tensions liées « au serrage des fils »

  • Maux de têtes (céphalées)
  • Cervicalgies (douleurs cervicales)
  • Raideur du dos
  • Névralgies
  • Troubles oculaires et visuels
  • Troubles de l’équilibre
  • Troubles de la posture
  • Attitude scoliotique

Le corps humain est une unité indivisible et des contraintes au niveau de la bouche peuvent se répercuter jusque dans nos pieds.

L’ostéopathe va ainsi rendre de la mobilité aux structures mises en tension par l’appareil dentaire, relâcher les tensions musculaires ce qui permettra au traitement orthodontique d’être plus efficace et moins pénible.

Quand consulter un ostéopathe ?

Il est nécessaire de consulter avant, pendant et après le traitement orthodontique.

Cette démarche permet :

  • De préparer le corps à recevoir le traitement orthodontique
  • D’optimiser le traitement
  • D’en réduire les inconvenants
  • Parfois de diminuer la durée de traitement
  • De lutter contre les répercussions sur le reste du corps

Avant la pose : Phase de préparation

Il est important de libérer les contraintes au niveau du corps avant de lui en appliquer une nouvelle.

Durant le traitement : Phase d’optimisation

3 à 4 semaines après la pose de l’appareil dentaire une consultation d’ostéopathie est nécessaire pour effectuer les premiers ajustements et observer l’adaptation de l’organisme aux nouvelles contraintes

Par la suite selon les personnes une consultation par trimestre voir par semestre peut suffire.

L’idéal serait de réaliser un suivi ostéopathique dans la semaine qui suit toute intervention de l’orthodontiste.

Après le retrait de l’appareil dentaire : Phase d’harmonisation

Lorsque les contraintes extérieures sont supprimées il est nécessaire d’équilibrer le corps sans appareillage afin de pérenniser les corrections.

L’objectif est d’empêcher l’apparition d’attitudes dites « vicieuses » pouvant entrainer des perturbations sur d’autres parties du corps.

Vous souhaitez prendre un rendez-vous avec l’ostéopathe du cabinet ? Choisissez le créneau qui vous convient :

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *